Je voudrais vous faire part aujourd’hui des principales évolutions du projet, les réussites et les points à améliorer.

Voici les principales avancées du projet Excambia au cours des derniers mois :

– Nous avons crée une communauté qui s’étend à plusieurs milliers de membres.

– Nous avons réussi à sortir une version beta privée de www.pretachanger.fr qui repose sur nos algorithmes de troc et qui fonctionne (n’hésitez pas à nous solliciter pour tester la beta privée en avant première).

– Nous pensons avoir trouvé un modèle économique original et novateur qui nous permettra de ne pas nous reposer uniquement sur une monétisation B2B ultérieure et nous permettra de générer du chiffre d’affaires dès le début (pas toujours évident dans un modèle communautaire). Cela nous permet au final d’innover sur l’usage, la technologie mais aussi sur le modèle économique.

– Nous avons convaincu des incubateurs d’investir dans le projet Excambia et de nous accompagner : Languedoc Roussillon Incubateur (incubateur technologique et académique basé à Montpellier), AlterIncub (incubateur de projets axés sur le développement durable) et Innovup (Incubateur technologique qui nous héberge à Nîmes et qui nous accompagne sur la partie stratégie et technologie).

– Nous avons remporté le concours Oséo Émergence 2011 : Concours national de création d’entreprise de technologie innovante organisé par le ministère de la recherche en partenariat avec Oséo.

– Nous avons intégré le Founder Institute, la plus grande école de startup au monde qui forme les porteurs de projet à développer et diriger une entreprise de technologie et met en relation les porteurs avec des entrepreneurs, investisseurs et journalistes. Le Founder Institute accompagne principalement des startup web ou de technologie TIC et prend ses racines dans la Silicon Valley.

– Après de longs mois de recrutement, nous avons recruté des stagiaires compétents qui nous permettent de nous développer plus rapidement.

– Nous avons augmenté notre efficacité : moins de documents, moins de sollicitations et d’interruptions entre fondateurs, des réunions plus courtes, plus de tests et plus d’itérations.

– Nous avons énormément appris sur nous-mêmes et avons fait beaucoup de progrès.

Ce qui a moins bien marché :

– Nous avons été trop gourmands sur le développement : une architecture complexe  avec plusieurs langages de programmation et des frameworks que nous ne connaissions pas, et tout cela pour un même prototype.

– Un cahier des charges beaucoup trop ambitieux pour une version beta dont le noyau (fonctionnalités de base) aurait du être testé avant de développer les fonctionnalités secondaires. On aurait du lire Getting real deux ou trois fois ou bien le manger ! Nos amis de DressMe ont écrit un article très intéressant à ce sujet :

http://grainedidee.blogspot.com/2011/01/un-entrepreneur-web-se-coupe-un-bras.html

– Le circuit des subventions et incubateurs publics que nous avons choisi présente des avantages (principalement de réduire le risque d’échec en étant encadré et de financer l’amorçage) mais aussi des inconvénients : la startup vit au rythme des dossiers (qui prennent en moyenne 6 mois pour aboutir) et de l’administration. La startup perd de la vitesse et bénéficie de prestations toutes utiles, formatrices mais pas toujours indispensables pour tester un marché et lancer un produit (par exemple faire une étude de marché à 10-20 K € alors qu’on peut mettre 50-150 € de campagnes Adwords/Facebook pour tester un ou plusieurs marchés).

– Démarrer avec un vrai budget grâce aux circuits de l’innovation c’est alléchant mais être capable de développer un prototype avec 1 ou 2 K € en amont de cela c’est mieux. Donc démarrer avec les incubateurs et financements issus de l’innovation si vous pouvez c’est bien, mais il faut rester proche de son marché et de son produit pour ne pas se perdre dans les dossiers. A propos de l’accompagnement des startups je recommande chaudement le guide d’Olivier Ezratty.

– Nous sommes actuellement en beta test jusqu’à la fin du mois de mai normalement. Environ 100 inscrits testent actuellement la version privée.

A bientôt !

Benjamin

Fondateur de Pretachanger

Share This Post